Le naufrage du Liban

Le 4 août 2020, une explosion a lieu dans Beyrouth, la capitale du Liban, faisant 214 morts et plus de 6500 blessés. Des quartiers entiers furent dévastés. L’enquête suspendue enrage la majorité de la population. La situation socio-économique se détériore. Suite à l’impact laissé par cette catastrophe, s’est ajoutée la pire crise économique de l’histoire du pays. Le gouvernement ne réagit pas face aux événements récents, laissant des citoyens inquiets pour leur vie. 

En premier lieu, les impacts de la crise sur la population ont été majeurs. En décembre 2020, le taux de chômage atteignait 40 %, 55 % de la population vivait sous le seuil de la pauvreté et les prix des denrées alimentaires de première nécessité avaient explosé : hausse de 110 % pour celui de la viande, le double pour celui du pain en un an, le triple pour celui du riz et du blé en deux ans. Ces chiffres éloquents montrent ce qu’ont dû endurer les classes avec de bas et moyens revenus. La paix sociale est menacée : lorsqu’on n’a plus les moyens pour manger, on est prêt à tout. 

En deuxième lieu, l’économie baisse. Selon TV5Monde, cela est dû à une crise socio-économique engendrée par la « désintégration » de l’État. L’économie du pays reposait essentiellement sur le tourisme et le secteur bancaire. Ces deux secteurs se sont effondrés. [https://information.tv5monde.com/info/liban-une-crise-socio-economique-engendree-par-la-desintegration-de-l-etat-419184]. Consulté le 5 octobre 2021. 

Par ailleurs, les retraits bancaires sont exceptionnellement limités. Des rumeurs disent que les banques font partie de « l’équipe mafieuse » avec les bureaux de change et la classe politique. De nombreux soupçons font irruption sur le fait que l’argent déposé en banque a disparu, employé par les politiciens. Le secteur bancaire perd sa légitimité. Les gens commencent à douter. De plus, en 2020 seulement, la livre libanaise a été dévaluée de 84,3 %. 

De plus, le tourisme disparaît peu à peu à cause de l’instabilité politique et des tensions avec les pays voisins. Celui-ci jouait un rôle massif dans l’économie du Liban, à cause de sa situation géographique, ouverte sur la mer Méditerranée à l’ouest. La cuisine libanaise attire beaucoup de personnes, provenant de tous les coins du monde. 

Finalement, le peu d’industries et d’agriculture pourrait mener à un effondrement total du pays, ne laissant plus rien. 

En conclusion, la situation sociale des Libanais s’empire, les laissant affamés et sans ressources. Celle économique dégénère en arrivant lentement à rien. Cette situation résulte du fait de décennies de corruption, de mauvaise gestion publique, d’absence de véritables politiques économiques et d’infrastructures étatiques. De nombreux soupçons pèsent sur les politiciens quant à la disparition de l’argent déposé dans les banques.

Laisser un commentaire